Doutes

 

Acculés dans l’inaction par une sinistre peur de l’inconnu, de l’implacable choix, le doute reste le chemin le plus aisé Paradoxe de la stagnation dans une voix encore plus tortueuse ???

L’œuvre proposée est une réflexion sur l’aboulie sous toutes ses formes. Le résultat de cette apathie qui fait souvent office de renonciation trouve difficilement son salut car il rend étonnamment plus complexe le fil de l’existence.

doutes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s