Cabinet des monstruosités part. V

DSC00576

Ombrelle des mers : Délicate créature qui gambade sur les fonds marins. Ces mouvements rappelle la frêle dentelle de quelque méduse frivole voulant attiser les regards de la foule abyssale.

DSC00586

Arugula Magnifica : Croisement improbable entre laitues ondoyantes, anémones empoisonneuses et farfadets marins : assurément un mélange des plus détonnants. Mais prudence tout de même, l’élégance de cette créature rime avec danger mortel, une embrassade généreuse et c’est un bal vers le sommeil éternel qui nous attend.

DSC00587

Rabbit bunny : Totem laissé à l’abandon qui a peu à peu pris vie dans cet environnement a priori inadéquat. Mais la prestance de cette bestiole a été la garantie de son intégration à la faune locale. Un grand amateur d’ombellifères nautiques.

DSC00598

Broodus nymphea : Monstre extraterrestre ayant choisi d’ignorer les espèces continentales en attendant que la sagesse l’emporte.

DSC00603

Bouboulus spade : Boule qui pique qui a eu le coup de foudre pour le blob blobien et vice versa . Leurs noces éternelles sont célébrées tous les 51 jours date à laquelle la mémoire vive du bouboulus spade repart à zéro.

DSC00608

 Shaid Hulud’O : À l’instar de leurs compagnons sur Dune, ces vers sont gigantesques. Par contre ils raffolent de l’humidité et se sentent littéralement comme des poissons dans l’eau.

DSC00609

Brainis degueulis : Pas franchement gâté par la nature, le brainis brille par son œil unique capable de discerner la vérité pure dans les entrailles même du chaos abyssal originel.

DSC00616

Ursula folle : Écervelée notoire, cette créature aux mœurs légères fait la joie du monde d’en bas. Elle apporte bonheur simple et allégresse par ses fables et racontars délicieux.

DSC00626

Lancelot des mers : À ne pas se méprendre : le Lancelot est un gastéropode extrêmement rapide à cause de sa luette extérieure qui crée un mini-vortex au- dessus de sa carapace, multipliant de façon exponentielle ses capacités d’auto-propulsion.

DSC00633

 Ribambelle gloculaire : Malgré la forme ophtalmique de ces algues, leur principal atout et la parole. Leur mode de communication par bruissement alternatif est un des plus anciens dialectes océaniques.

DSC00637

 Babynus sauvages : Véritables calamités qui se reproduisent de manière ininterrompue dans tous les vecteurs possibles. Heureusement ils restent confinés dans des eaux à température ambiante proche du zéro Kelvin.

DSC00679

 Bilouti Bilouta : Grand observateur marin, ce petit être est un peu le gardien de la mémoire abyssale. Il est en quelque sorte le thalassagraphe inlassable de ce monde.

DSC00688

Bulba lorenz : Un chef d’œuvre de volupté pour un lombric des plus coloré : la créature la plus curieuse et sociable de l’univers connu.

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Johne949 dit :

    Very nice post. I certainly appreciate this website. kkdffdkcefbd

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s